Le guide de votre bien-être à domicile

Pèse-personne

Un impédance mètre : pourquoi faire et comment s'en servir ?

pèse-personne

© Pass - Fotolia.com

En cas de régime alimentaire ou de modification de ses habitudes de vie comme la reprise d’un sport ou d’une activité professionnelle, il est nécessaire de connaitre les mesures des composantes de notre organisme pour prévenir les risques liés au surpoids.
  1. Son utilité
  2. Comment s’en servir ?
  3. Tableau de comparaison
  4. Contre indication à l’utilisation d’un impédance mètre

Par l’intégration d’électrodes à courant de faible intensité dans le plateau de la balance, l’impédance mètre va mesurer avec précision les différentes compositions du corps humain. Il présente l’avantage de contrôler les résultats d’un régime, vérifier sa prise de poids en cas d’amaigrissement ou encore d’évaluer sa masse musculaire suite à un entrainement sportif.

Son utilité

Lors d’un suivi nutritionnel ou dans l’optique de garder une bonne santé, il est nécessaire de connaitre les mesures de poids des tissus adipeux, des muscles, de la peau ou des os ou encore suivre son Indice de la masse corporelle (pourcentage du gras corporel recommandé selon l’âge, et la taille).

Certains individus peuvent avoir une ossature plus lourde ou une musculature plus imposante sans pouvoir déterminer leur masse grasse totale. C’est une donnée importante à connaitre pour équilibrer ses efforts au niveau de son comportement alimentaire et de son activité physique.

Comment s’en servir ?

L’impédance mètre est un petit ordinateur de bord ressemblant à une balance classique. Seul le prix diffère ! Comptez entre 50 et 200 euros pour les plus coûteux. Lors de son utilisation, on mémorise sur l’ordinateur de l’impédance mètre son âge, sa taille et son sexe, qui sont les variables principales pour le calcul du poids idéal moyen. Après être monté sur le plateau pieds nus, les mesures s’afficheront en quelques secondes.

Il est plutôt conseillé de se peser toujours à la même heure de préférence en début de soirée, car le taux de la masse graisseuse évolue au fil de la journée. Au réveil, l’eau n’est pas encore bien répartie dans l’organisme. C’est lors de nos activités quotidiennes qu’elle se répartit dans les tissus. L’eau étant un très bon conducteur électrique, le résultat donné par l’impédance mètre en fin de journée sera plus près de la réalité…

Tableau de comparaison

Avant de chercher à connaitre son taux de masse grasse, il faut avoir une idée précise des moyennes de masse grasse par rapport à l’âge. Pour cela, il faut analyser les composantes mesurées par l’impédance mètre selon un tableau de références.

Moyenne de masse grasse pour les femmes :

  • Âgée de 18 à 39 ans = 21 à 32 % de masse grasse
  • Âgée de 40 à 59 ans = 23 à 33 %
  • Âgée de 60 à 79 ans = 24 à 35 %

Moyenne de masse grasse pour les hommes :

  • Âgé de 18 à 39 ans = 8 à 19 % de masse grasse ;
  • Âgé de 40 à 59 ans = 11 à 21 % ;
  • Âgé de 60 à 79 ans = 14 à 24 % ;

Contre indication à l’utilisation d’un impédance mètre

Il n’est pas conseillé d’utiliser un impédance mètre en cas de port d’un stimulateur cardiaque ou tout autre système à ondes électriques. Il est fortement déconseillé aux femmes enceintes, mais l’impédance mètre n’a pas beaucoup d’intérêt pour leur métabolisme. Pour les sportifs réguliers ayant plus de 10 heures d’activité physique hebdomadaire, il est conseillé d’utiliser le mode de calcul « athlète », proposé par la plupart des impédances mètre. Cette formule de calcul des densités est différente des mesures classiques, vu l’importance de la masse musculaire d’un sportif entrainé.